Progress’Tir propose une réelle interaction entre la cible et le tireur avec la possibilité de créer 250 scénarios pédagogiques.

Tireur : votre entraînement est il efficace ?

Progress’Tir va solutionner les problématiques rencontrer par les tireurs

Problématique du tir de précision : Lorsqu’un élève débute en matière de tir, il ne sait pas s’il est en cible car il ne perçoit pas ses impacts. Il ne peut se corriger en temps réel et doit attendre d’aller « aux résultats » pour voir ses impacts en cible (et savoir combien d’impacts sont hors cible).

Problématique du tir d’intervention : Les militaires, les représentants des forces de l’ordre s’entraînent à réagir vite à un signal de danger, mais n’ont pas de moyens fiables pour évaluer leur temps de tir, ni leur progression au fur et à mesure des séances.
Or, le but de tout entraînement est de progresser ! Mais comment peut-on progresser si l’on n’a aucun moyen de se situer ou de connaitre sa capacité de réaction ?

Progress’tir permet de vous renseigner instantanément sur vos résultats de tir, en terme de précision (si vous touchez la cible, celle-ci s’éteint) et de réactivité (mesure votre temps de réaction et votre temps de mouvement). Il matérialise vos résultats et permet d’observer vos progrès de tir.

Problématique propres au tireur : Comme les séances de tir et le nombre de cartouches tirées par an ne sont pas toujours suffisantes, le tireur ne dispose pas de tous les moyens pédagogiques pour maintenir ses acquis et progresser.

mini2

Combien de séances de tir faites-vous par an ? Avec Progress’Tir vous pourrez en faire 10 fois plus !

Pas besoin de stand de tir pour s’entraîner avec l’appareil. On peut placer un mannequin, une cible dans un local, un garage et tirer avec de la balle plastique (CQT), de la simunition, du plomb, de l’air soft. Vos entraînements deviennent alors plus réguliers, plus efficaces, permettant de réels progrès en économisant des cartouches ! On pourra utiliser les mêmes types d’armes que celles de service mais en air soft, à plomb ou en simunition.

Problématique propre aux institutions :
Les institutions en charge des séances de tir ont l’obligation d’entraîner leurs personnels, mais elles sont également confrontées à de réelles contraintes : – contraintes budgétaires, car les munitions sont onéreuses,
– contraintes liées aux infrastructures : se déplacer sur un stand de tir qui est parfois très loin
– contraintes liées au temps de formation : peu de séances d’instruction (environ deux par an en moyenne) et seulement quelques cartouches tirées (environ 50 cartouches par personne)
– contraintes liées au suivi pédagogique des résultats de tir des différents tireurs (noter puis recopier à la main les résultats, sans suivi ou continuité avec les séances précédentes)

Or, si on demande aux personnels des forces de l’ordre de s’entraîner à tirer, c’est pour leur permettre de progresser, afin d’être le plus à même de faire usage de leur arme le jour où ils seront confrontés à une situation qui le nécessite.
Les progrès constatés avec progress’Tir sont de l’ordre de 20 à 45%. Progress’Tir optimise ainsi la formation des tireurs, leurs compétences professionnelles, ainsi que leur sécurité et celles de leur coéquipier.

 

mini


CONSEQUENCES PRATIQUES : POURQUOI REAGIR VITE ?

« L’importance vitale de la rapidité de réaction en situation de tir »
Les études statistiques montrent que dans la plupart des cas d’usage des armes, les forces de l’ordre tirent à moins de dix mètres de leur agresseur. Il est donc nécessaire de s’entraîner à réagir vite car cela permet de sauvegarder son intégrité physique et celle de ses coéquipiers

 

vitesse balle

Ainsi, si l’on gagne ne serait-ce que 3 centièmes de secondes (0,03 sec), la balle tirée a le temps de parcourir les dix mètres qui séparent le tireur de son adversaire, avant que ce dernier n’ait eu le temps de tirer.En moyenne, les tireurs gagnent :– 0,30 s pour les unités spéciales

– 0,60 s pour les élèves gendarmes

Nous pouvons donc constater que notre capacité de réaction face à une agression armée est déterminante.

En résumé :
Faites évoluer votre entraînement au tir avec un appareil innovant.

Cet outil pédagogique est innovant, en ce qu’il permet de répondre aux exigences de formation pour l’instruction au tir et permet de faire progresser le tireur au niveau de :
– Son discernement, car il oblige le tireur à faire un choix de tir par le biais d’indicateurs visuels et sonores différents
– Sa réactivité, car il mesure le temps de réaction et le temps de mouvement de tir pour atteindre sa cible.
– Sa précision, car si le tireur atteint la cible, l’indicateur visuel s’éteint.

« L’objectif de l’appareil est de pouvoir situer le niveau du tireur, permettant ainsi de lui donner des repères pédagogiques pour connaître les résultats de son entraînement, et son niveau de progression dans le temps… » Gaël Bouffière.

logiciel3

back-foot